MFFP - Rapport d'activité 2015-2016 et Répertoire des projets de recherche 2016-2017
Lien vers page d'accueil, Ministère des Ressources naturelles
Rapport d'activité 2015-2016 et Répertoire des projets de recherche 2017-2018
Direction de la recherche forestière
MRNF - Rapport d'activités de recherche forestière

Le Service de la génétique, de la reproduction et de l'écologie

 

Les projets de recherche du Service de la génétique, de la reproduction et de l’écologie se répartissent dans les créneaux suivants : l’écologie forestière, les écosystèmes et l’environnement, l’amélioration génétique des arbres ainsi que la production de semences et de plants. À cela s’ajoute l’expertise offerte à l’ensemble de la DRF par l’équipe de géomatique.

Les travaux des diverses équipes de recherche du service répondent aux besoins les plus essentiels en matière d’acquisition de connaissances sur les arbres et sur les processus et fonctions des écosystèmes, dans un contexte d’aménagement forestier durable.

Pour remplir leurs mandats respectifs, les chercheurs du service sont assistés par des équipes techniques qualifiées qui assurent l’application des protocoles de recherche. En plus de déployer un effort constant pour intégrer de nouvelles connaissances à la pratique forestière, les chercheurs interagissent avec des scientifiques d’autres organisations, tant nationales qu’internationales, afin d’enrichir d’innovations le secteur forestier québécois ou de contribuer au rayonnement de la culture scientifique québécoise.

Le détail des réalisations de l'année et des perspectives pour le futur peut être consulté dans la version pdf du rapport d'activité.

Écologie forestière

Les chercheurs en écologie forestière axent principalement leurs travaux sur la connaissance des écosystèmes forestiers afin de faciliter la mise en oeuvre de l’aménagement écosystémique pour l’ensemble du territoire québécois, en considérant l’influence des changements globaux. Cette mise en oeuvre nécessite la connaissance de la variabilité de la composition et de la structure des écosystèmes forestiers naturels, introduite notamment par les régimes de perturbations naturelles (incendies, épidémies d’insectes, chablis), les caractéristiques du milieu physique ainsi que les variations climatiques. Ces connaissances permettront de produire des états de référence de la forêt qui guideront la planification visant à maintenir la résilience des écosystèmes forestiers, particulièrement au regard du maintien de la diversité des communautés végétales et animales établies dans nos forêts.

Écosystèmes et environnement

La forêt québécoise évolue sous l’influence de divers facteurs environnementaux tels que les changements climatiques, les dépôts atmosphériques acidifiants de soufre et d’azote ainsi que la récolte forestière. Ces facteurs peuvent tous avoir une incidence sur la fertilité des sols, la croissance, le taux de mortalité et la répartition géographique des essences et, par conséquent, sur la productivité globale des forêts. Les principaux objectifs des travaux des chercheurs en écosystèmes et environnement sont de comprendre la réaction des forêts aux facteurs environnementaux et de guider le développement des stratégies d’aménagement qui visent le maintien, la résilience et l’adaptation des forêts.

Amélioration génétique des arbres

L’acquisition de connaissances relatives à la variabilité génétique des essences forestières commerciales est utile pour sélectionner des variétés destinées au reboisement selon des objectifs précis. Les variétés sont choisies pour accroître le volume, la qualité ou la valeur des bois produits en plantation, tout en maintenant élevée la diversité génétique. La plantation de variétés productives sur des superficies restreintes, à proximité des usines, contribue à diminuer la pression exercée sur la forêt naturelle. Il est également possible de sélectionner des variétés mieux adaptées aux conditions climatiques locales prévues pour les décennies à venir. Les connaissances acquises facilitent la mise en place des mesures adéquates de conservation in situ ou ex situ des ressources génétiques forestières.

Production de semences et de plants

Chaque année, plus de 130 millions de plants sont produits dans les 19 pépinières forestières du Québec (6 publiques et 13 privées). Ces plants améliorés génétiquement permettent de hausser la productivité des forêts du Québec. Les chercheurs et leurs partenaires doivent innover pour produire des semences et des plants de haute qualité, dans le respect de considérations environnementales et financières. Les recherches visent, entre autres, à optimiser la germination et la conservation des semences, à protéger les plants du gel et à optimiser l’irrigation et la fertilisation afin de mieux préserver la qualité des eaux souterraines, de réduire les coûts de production et de comprendre les effets des différents facteurs environnementaux sur la croissance, la physiologie et la tolérance aux stress des plants.

Géomatique

L’équipe de géomatique offre un soutien aux chercheurs de la DRF en ce qui a trait à la cartographie, à l’écologie numérique et à l’analyse des données écoforestières. Elle gère, bonifie et documente un géorépertoire qui rassemble des données concernant les inventaires, la cartographie écoforestière, le milieu physique, le climat, les perturbations et les forêts d’expérimentation. Le géorépertoire rassemble une variété de données sur l’ensemble de la forêt québécoise et contribue à fournir un meilleur état des connaissances du territoire. Au cours de l’année 2015-2016, l’équipe de géomatique a répondu à de nombreuses demandes d’analyse et d’information, tant internes qu’externes, et a collaboré à plusieurs projets de recherche.

Lien vers Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2016