Forêts > Protection du milieu forestier > Épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette

Épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette

Une épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette sévit actuellement dans certaines régions du Québec. Le Ministère suit l’évolution des populations de la tordeuse de près, tant dans les forêts publiques que privées, et intervient pour minimiser les effets négatifs de l’épidémie. Il effectue entre autres les interventions suivantes :

  • Récolte préventive : récolte des peuplements les plus vulnérables avant l’épidémie et des peuplements endommagés, mais vivants, pendant l’épidémie;
  • Récupération : récolte de peuplements ayant une proportion variable d’arbres morts;
  • Modulation des traitements sylvicoles : gestion des risques d’utilisation de certains traitements en période épidémique;
  • Lutte directe : arrosages d’insecticide biologique en partenariat avec la SOPFIM dans des aires admissibles à la protection.

Cette épidémie a débuté en 1992 dans le sud de l’Outaouais. Elle est demeurée très localisée et de faible amplitude pendant près de quinze ans. Elle a touché principalement de petites propriétés privées au cours de cette période. Depuis 2006, le rythme de propagation s’est accéléré, principalement dans les régions de la Côte-Nord, du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de l’Abitibi-Témiscamingue, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. Les autres régions touchées par la tordeuse sont la Capitale-Nationale, la Mauricie et les Laurentides. Le Ministère met à la disposition des décideurs, des aménagistes et des sylviculteurs des outils pour les aider à prendre des décisions éclairées à l’égard de leurs interventions en forêt dans le contexte de l’épidémie actuelle.

Forêt privée

Forêt publique

Pour en apprendre davantage sur la tordeuse des bourgeons de l’épinette et ses impacts ainsi que sur l’étendue des épidémies, consultez la documentation suivante :

Autres sites d’intérêt